Laura Carlin - L'oeillet de velours

51o0dixywdl sx334 bo1 204 203 200

 

 

Résumé :

 

 

Dans les allées sombres du Londres de 1831, les miséreux disparaissent un à un sans laisser de traces…

Hester White est une jeune femme pleine de ressources et désire ardemment se sortir des immondices dans lesquels elle vit depuis des années. Lorsque sa route croise celle de la riche famille des Brock, elle saute alors sur l'occasion. Les Brock décident de la prendre sous son aile et c'est la brillante et non moins mystérieuse Rebekah Brock qui se charge de son éducation. Au fil des jours, Hester et Rebekah se rapprochent et vont chercher à résoudre l'énigme de ces multiples disparitions que les gens commencent à redouter. Leur enquête les entraînera au cœur d'un secret bien plus sombre que tout ce qu'elles avaient pu imaginer… et leur révélera leurs véritables aspirations.

Une fiction historique qui ravira les fans de  Sarah Waters  et du  Serpent de l'Essex.

 

 

Infos :

 

 

Editeur :  Milady

Date de sortie : 13 Mars  2019

Prix : ebook à 9.99 euros , broché à 19,50 euros

 

 

Avis de crocbookdine  :

 

 

Tout d’abord, je tenais à remercier les éditions Milady pour ce SP papier qui réunit tout ce que j’aime : la romance et l’intrigue noire et complexe.

J’ai aimé ces deux personnages féminins, si différents et pourtant si complémentaires. Hester vit dans les bas-fonds de Londres, les quartiers les plus pauvres et les plus dangereux de la ville, ce qui lui a appris la persévérance et le courage… Quand elle croise accidentellement la route de la famille Brock, elle n’hésite pas longtemps à accepter leur offre avec l’espoir d’une vie meilleure. Elle va alors faire la rencontre de Rebekah, qui va se charger de son éducation. Rebekah est une magnifique femme très mystérieuse, qui cache une réelle émotivité derrière un premier  aspect plutôt dur et froid.

Au cours de l’éducation d’Hester, les deux femmes vont se rapprocher et s’interroger de plus en plus sur les inquiétantes disparitions qui s’accumulent dans Londres. Inquiètes pour leurs proches, elles vont mener une enquête qui va les amener à prendre des risques énormes mais aussi à se découvrir mutuellement une vraie complicité.

Moi qui ne suit pas une habituée des romans historiques, l’auteure a réussi tout de même à me transporter sans aucun problème dans ce Londres du XIXème siècle, jusqu’à presque ressentir les odeurs de l’humidité ambiante. L’intrigue est superbement menée, complexe, sombre, avec des rebondissements qui rendent cette lecture intense et difficile à lâcher. Et le fond de romance en arrière-plan apporte juste ce qu’il faut de douceur dans cet univers lugubre.

Bref, j’ai beaucoup aimé et je n’hésiterai pas à retenter l’historique grâce à ce premier essai concluant !

 

 

 Note : 9/10

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×