Maria Vale - Sauvages, Tome 2 : La cité des loups

51lal2a1epl sy346

 

Résumé :

Elijah Sorensson jouit de tous les attributs du succès  : costumes taillés sur mesure, luxueux appartement new-yorkais, l’attention de femmes superbes… Pourtant il n’a que mépris pour cette vie d’humain qui lui a été imposée. Il est l’alpha de sa génération au sein de la meute du Grand Nord, et le loup qui l’habite s’apprête à se rebeller. Au cœur de ce monde d’artifices et de faux-semblants, Thea Villalobos est la seule à percevoir un homme au cœur habité de passions puissantes qui étouffe peu à peu sous le masque qu’il arbore. Mais même pour un esprit aussi libre et indépendant que le sien, il est dangereux d’aimer une âme aussi terrible et sauvage qu’un loup…

Infos :

Editeur : Milady

Date de sortie : 19 juin 2019 (broché) , 22 janvier 2020 (poche)

Prix de vente papier : 22 euros

Prix de vente poche : 8.20 euros

L'avis de Ratcompteuse :

Merci à Milady pour ce service presse.

C'est avec un réel plaisir que je me suis plongée dans la lecture de ce nouveau tome. Je l'attendais avec grande impatience, le premier ayant été un coup de cœur.

Ici, nous suivons plus particulièrement Elijah, loup vivant en dehors de ses terres pour aider sa communauté. C'est un brillant avocat, qui a réussi à se fondre à merveille dans la masse d'humains qui gravite dans cet univers. Il a appris seul les codes et les coutumes et il est devenu un parfait « Homme » de pouvoir. Cependant, il n'est pas heureux. Ce rôle qu'il est obligé de jouer pour cacher sa véritable nature ne lui convient plus. Il souhaite par dessus tout pouvoir retirer son costume de façade et courir libre sur les terres de la meute.

Même sa famille ne le reconnaît plus et n'a plus entièrement confiance en lui.

Il va alors tout faire pour pouvoir rentrer définitivement à la maison.

Mais c'était sans compter sur sa rencontre des plus inattendue avec Thea Villalobos « la déesse de la cité des loups ». Et si tout ça était un signe du Destin ?

J'ai aimé ce « nouveau couple ».

Autant Thea, jeune femme forte et indépendante qui mène sa barque comme elle l'entend sans se laisser dicter sa conduite et dévier de ses convictions ; que Elijah qui malgré son statut d'alpha du neuvième échelon de la meute montre des signes de faiblesse et semble se perdre à petit feu dans les rue de New York.

Le seul point négatif de tout ça c'est ses cheveux longs... ^^

Une fois encore, l'auteure m'a emporté dans son univers.

J'aime littéralement dévoré ma lecture en quelques heures. Impossible pour moi de lâcher mon livre.

J'aime cette meute et de pouvoir suivre une nouvelle tranche de son histoire me plaît au plus haut point. On retrouve les protagonistes du premier tome pour mon plus grand plaisir. J'aime voir évoluer cette meute qui a ses propres codes et ses propres lois pour le bien de tous.

Cette histoire a une petite touche particulière qui la distingue des autres du genre.

« Rentre au bercail, loup esseulé qui erres loin de nos terres »

Ma note : 10/10

 

Avis de crocbookdine:

Tout d'abord merci à Milady pour ce service presse papier, trop beau avec sa nouvelle couverture pour le format poche.

J'avais hâte de découvrir la suite des aventures de cette meute sauvage, et plus particulièrement de ce tome sur Elijah qui ma intrigué dans le premier opus. 

On découvre donc Elijah, alpha du 9ème échelon, qui a pourtant du mal à trouver sa place. Vivant "Hors-Terres" depuis de nombreuses années, il commence à devenir trop humain pour le reste de la meute, mais reste trop sauvage pour etre heureux à New-York. Sa rencontre avec Thea va tout remettre en question. Elle est humaine, mais vit plus près de la nature que lui, elle est indépendante, sincère et ne se soucie jamais du regard des autres. 

J'ai adoré suivre tout le cheminement d'Elijah pour arriver à l'acceptation de soi. Ses doutes après s'être caché si longtemps, s'être menti à lui-même. Il va devoir faire un gros travail sur lui, des erreurs qui risquent de lui faire tout perdre. 

J'ai également apprécié de retrouver les autres membres de la meute, et de suivre leur évolution.

Une fois commencé, je n'ai, une nouvelle fois, pas pu arreter ma lecture, grâce au style de l'auteure qui nous entraine dans un univers unique et sauvage.

Je vous conseille donc cette série, une de mes préférées en terme de métamorphe, qui ne diminue pas en intensité, bien au contraire. Vivement la suite !

 

Ma Note : 9,5/10

 

 

Avis d'Arkanne :

 

 

"Hamweard, du londadl hoedstapa"

Rentre au bercail, loup esseulé qui erres loin de nos terres.

Je l'ai attendu, ardemment, guettant sans cesse sa sortie en format poche (préférant les versions papiers mais ne pouvant me ruiner) et le voilà enfin. Sans mentir, je l'ai dévoré comme je pouvais. Pour faire simple, je viens d'avoir un bébé, donc j'ai peu de répit et de temps pour moi. Et pourtant, il est le premier livre que j'ai fini depuis sa naissance. A chaque fois qu'elle m'accordait un temps de pause, je sautais dessus afin de découvrir la suite du chapitre.

Maria Vale a un univers bien à elle. Ici, on ne peut pas parler franchement de loup-garou puisque cela signifierait que c'est une histoire d'humains se changeant en Loups. Or, nous sommes sur une histoire de Loups qui se changent en humains. Et cela fait toute la différence. Nous avançons avec des créatures sauvages qui ont du s'adapter afin de survivre au monde des Hommes. Leur comportement, leur compréhension de notre monde, leurs sentiments, leur façon de fonctionner sont totalement différents des notre. Et cela dévore lentement le pauvre Elijah, obligé d'évoluer dans ce monde qui empeste la charogne, l'alcool et les faux semblants, au point de lui faire perdre de vu sa nature sauvage. Son désir de rejoindre définitivement sa meute, en devient vital s'il ne veut pas devenir plus humain que loup. Quelle ironie, puisque la meute le considère déjà plus humain que loup, sachant qu'il vit hors terre depuis bien longtemps à la demande de son Alpha. En effet, Elijah est un puissant avocat qui doit protéger administrativement ce qu'il a de plus cher, et pour se faire, il doit rester vivre à New York, loin des forêts, des opossums, des cerfs et des siens.

Dans le premier tome, on découvrait Tiberius, un métamorphe plus humain que loup. Le but de ce tome était alors de nous présenter la véritable nature des Loups, comment fonctionnait la meute, qu'est ce qui faisait d'eux... et bien eux. Dans ce tome c'est tout l'inverse. On est sur un Loup pure souche qui se putréfie au contact des humains au point de perdre doucement son animal, le rendant faible et malade. Ironie du sort, c'est au contact d'une humaine qu'il va pouvoir se redresser et retrouver sa véritable nature. Car ce roman tourne autour de sa perception de sois, savoir qui on est, au plus profond de sois, sans artifices, sans faux semblants, sans l'influence des autres et du pouvoir des autres. "Nous portons tous des masques, mais vient un temps où l'on ne peut plus les retirer sans s'arracher la peau." André Berthiaume. Résume parfaitement la situation où se trouve notre protagoniste. Mais Thea est authentique et n'accepte rien d'autre que l'authenticité. Alors, auprès d'elle, malgré le fait qu'elle soit humaine, son loup pourra trouver la paix qui lui manquait. Mais la meute l'acceptera-t-elle?

Honnêtement, cela faisait longtemps que je n'avais pas pris autant de plaisir à lire une saga. Que l'envie de lire et de connaître la suite était plus forte que mon désire de dormir. A chaque page qui défile, on en redemande, on ne peut pas s'arrêter. La plume est facile et légère. L'univers est marqué et prenant. Et même si normalement je n'aime pas les romans où on se focalise sur les sentiments des personnages, celui ci ne me dérange absolument pas. Le seul "hic" que je peux relever, c'est qu'une intrigue se met en place à la toute fin du livre. Résultat des courses, elle dure quelques chapitres et nous laisse un sentiment de trop peu et de bâclé. J'aurais presque préféré qu'il n'y en ai pas, bien que je me doute qu'elle sera utile pour le prochain tome.

Je ne peux que recommander cette auteure. Si vous aimez les loups plus encore que les lycanthropes, ce roman est fait pour vous. A dévorer et se laisser dévorer sans modération.

Note : 10/10

(lecture facile, univers marqué et propre à l'auteur, histoire qui vous passionne et vous dévore)

Ajouter un commentaire

Anti-spam