Anne Bishop - Meg Corbyn, Tome 5 : cartes ivoire

 

Résumé :

 

L’insurrection humaine a été brutalement réprimée par les Aînés, ces terra indigène plus sauvages et dangereux encore que leurs congénères des Enclos. Ceux qui ont survécu savent qu’il faut désormais craindre les êtres qui rôdent dans les territoires interdits. Heureusement, l’Enclos de Lakeside a subi peu de dégâts grâce aux efforts de Meg, Simon et de la meute humaine. Mais l’arrivée du frère du lieutenant Montgomery, un vaurien prêt à tout pour s’enrichir aux dépens des autres, menace de détruire la paix fragile obtenue. Et tandis que les Aînés s’intéressent à ce nouveau type de prédateur, Meg voit dans ses cartes l’ombre de la mort qui rôde…

 

Infos :

 

Editeur : Milady

Date de sortie poche : 19 septembre 2018

Prix de vente poche : 8.20 euros

 

L’avis de Ratcompteuse :

 

C’est toujours avec un réel plaisir que je me plonge dans la lecture de la saga Meg Corbyn.

Bien que la romance ne soit pas du tout au premier plan, c’est un univers qui me fascine et dont les tenants et les aboutissants sont toujours aussi flou depuis le début. Mais c’est ce qui me plait, malgré l’avancé de l’histoire et des progrès de communications entre les humains et les terra indigène, la fin n’est pas prévisible. Tout peut basculer d’un moment à l’autre par la plus petite des actions d’un protagoniste de l’histoire.

Dans ce tome-ci, c’est l’arrivée de Cyrus James, le frère de Monty, qui va venir mettre tout l’enclos en vigilance rouge. Puisque les Ainés ont ordonnés à Simon que cet inconnu devait rester afin d’être étudié, tout le monde va devoir en payer le prix…

Ici, on voit bien comment un seul être corrompus peut venir semer la zizanie dans un groupe qui avait trouvé son équilibre même précaire.

Comme toujours, nous avons le droit à notre part d’action, de complots et réflexion.

Meg est toujours égale à elle-même. Elle continue d’apprendre chaque jour. Son côté innocent est assez apaisant. La voir évoluer au fil des tomes comme une enfant qui grandirait est quelque chose que j’aime beaucoup. Meg est une héroïne pas comme les autres mais tellement puissante qu’on ne peut que l’aimer.

Sa relation avec Simon gagne en intensité et c’est tellement attendrissant de les voir tâtonner dans leur comportement l’un envers l’autre.

Un grand merci à l’autrice pour cette lecture toujours passionnante.

Avec Océane, on se fait toujours notre lecture en commun et nous sommes à chaque fois conquise de la même manière. La sortie d’un Meg Corbyn est toujours un rendez-vous livresque à ne pas manquer pour nous.

 

Ma note : 10/10

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×